Maxime Fortin

Doctorant en psychologie

 

Maxime Fortin termine actuellement sa cinquième année au doctorat en psychologie (Psy.D., Ph.D.) à l’Université du Québec à Montréal. Au fil de ses études universitaires, il a développé des connaissances spécialisées en lien avec le sommeil, les neurosciences et le trouble de stress post-traumatique (sur lequel porte sa thèse). Son approche en psychothérapie est intégrative et combine des éléments de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), de la thérapie des schémas et de la Psychothérapie Gestaltiste des Relations d’Objet (PGRO). Au cours de ses études, il a développé les compétences pour aider des personnes aux demandes et aux problématiques variées, dont les réactions post-traumatiques (spécialité), la dépression, l'anxiété, les relations interpersonnelles, l’estime de soi, le travail et le développement personnel. Maxime offre des services de psychothérapie en français auprès d’adolescents et d’adultes. Dans sa pratique, il prône un climat de confiance, d’empathie, d’interaction, de respect et d’acceptation dans lequel il est à l'aise de travailler les éléments centraux que souhaitent aborder ses clients, peu importe leur nature. La psychothérapie devient ainsi un espace propre aux clients, qui peuvent se déployer et obtenir un suivi à la mesure de leurs attentes.

 

Maxime est actuellement supervisé par Chantal Gravel, spécialisée en PGRO. Il est également interne au Centre d’étude sur le trauma de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (à l’hôpital Louis-Hippolyte Lafontaine), où il pratique une TCC axée sur le trauma auprès d’individus présentant un trouble de stress post-traumatique et des problèmes connexes à la suite d’événements traumatiques variés (p. ex., accidents de voiture, menaces de mort, violence conjugale, agressions physiques, agressions sexuelles). Il a complété son stage à la clinique universitaire de l’UQÀM en 2018-19, durant lequel il a pratiqué la thérapie des schémas de Young auprès d’une clientèle aux difficultés variées. Il a également été bénévole à l’organisme Suicide Action Montréal de 2014 à 2016, où il a agi comme intervenant téléphonique auprès d’individus présentant des idées suicidaires. Maxime a également été impliqué au Centre d’étude sur le trauma de l’IUSMM, au Laboratoire de recherche sur la personnalité de l’UQÀM, au Centre d’études avancées en médecines du sommeil de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et au Centre de recherche en neuropsychologie et cognition de l’Université de Montréal au cours de ses études universitaires.

Services
____________

Psychothérapie individuelle

Clientèle
____________

Adolescents
Adultes

Spécialités
____________

Réactions post-traumatiques Dépression
Relations interpersonnelles
Anxiété
Estime de soi
Développement personnel

Langues
____________

Français

Coordonnées
____________

Consciens Centre de santé psychologique

4681 St-Denis, Montréal (Québec), H2J 2L5